Protection des plantes de culture

Les plantes robustes et saines sont moins vulnérables aux maladies et peuvent mieux supporter les dégâts causés par des ravageurs.
Pour ces plantes, une bonne nutrition, une lumière suffisante et un arrosage approprié représentent la meilleure prévention. Mais même dans les jardins les mieux soignés, les maladies et ravageurs ne peuvent jamais être complètement exclus. Dans ce qui suit, vous trouverez un aperçu théorique de la protection des plantes de culture. Votre conseiller en jardinage vous aidera volontiers avec des solutions plus pratiques. Il n’est jamais trop tôt pour bien faire… Et il vaut mieux prévenir que guérir.
Cela s’applique en particulier dans le domaine des maladies fongiques (causées par des champignons). Malgré les défenses naturelles des plantes en bonne santé, certaines affections sont quasiment inévitables. C’est le cas notamment du mildiou, une maladie qui touche au printemps et en été presque toutes les rosiers grimpants et arbustes. Cependant, la pulvérisation préventive – c’est-à-dire avant que vous ayez décelé les premiers signes de la maladie – permet très souvent d’éviter des dégâts trop sévères. L’avantage de cette méthode est que vous pouvez vous limiter à des produits phytosanitaires respectueux de l’environnement. Votre jardinerie vend des produits phytosanitaires biologiques qui permettent de lutter contre les maladies et les insectes les plus courants. Si le résultat n’est pas satisfaisant, vous pouvez toujours, plus tard, avoir recours à des produits chimiques plus puissants.

Utilisation
Les méthodes de lutte biologique fonctionnent le mieux lorsqu’il fait beau temps. Tenez-vous-en exactement à la dose prescrite, car même dans le cas d’une protection écologique, il n’est pas bon d’utiliser de trop grandes quantités. Si vous utilisez des produits chimiques pour lutter contre des maladies fongiques, des pucerons ou d’autres insectes difficiles à éliminer, respectez à la lettre les consignes de sécurité. Ne pulvérisez pas lorsqu’il y a trop de vent et ne laissez rien entrer en contact avec d’autres cultures ou un étang. Ne préparez pas plus de produit que ce dont vous avez besoin, car il est difficile de se débarrasser des restes en toute sécurité.

Pulvérisez de façon ciblée
Il existe des protections à large spectre et d’autres qui ne s’attaquent qu’à certaines affections. Votre conseiller en jardinage peut volontiers vous aider à choisir le produit adéquat. Soyez surtout prudent en utilisant des insecticides et ne les appliquez pas trop vite ou en trop grande quantité. Tous les insectes ne sont pas nuisibles à votre jardin. Il serait dommage d’éliminer les ennemis naturels des ravageurs dont vous voulez justement vous débarrasser.

Partager le conseil jardinage

indiquer vos coordonnées pour partager ce conseil jardinage avec vos amis