Plantes grimpantes

Les plantes grimpantes créent une ambiance rurale, couvrent les vilains murs, apportent de l’ombre et constituent des cloisons naturelles. Les astuces ci-dessous vous permettront d’apporter plus de vie et de variation à votre « jardin vertical ».

Espèces
Parmi les plantes grimpantes, on distingue les véritables grimpeurs de ceux qui ne font que pendre. La première catégorie regroupe le lierre, l’hortensia et la vigne. Ces plantes s’accrochent à l’aide de crampons ou de ventouses et n’ont donc pas besoin d’aide. Les plantes qui pendent forment un plus large groupe. Les espèces les plus connues sont la clématite, le chèvrefeuille et la glycine. Ces variétés grimpent à l’aide de vrilles et nécessitent le soutien d’un treillis ou d’une structure métallique. Vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour cela dans votre jardinerie. Il existe d’autres variétés telles que les rosiers et les mûriers, qui utilisent à l’état sauvage leurs épines pour s’accrocher à d’autres plantes. Si vous souhaitez les faire pousser contre un mur ou un treillis, vous allez devoir les y attacher régulièrement.

Choisissez la bonne plante grimpante
Avant d’acheter une plante grimpante, il est utile de faire le point sur ce que vous souhaitez exactement. Si vous cherchez une plante qui vous apporte de l’ombre, le chèvrefeuille, l’hortensia grimpant, le buisson ardent ou le lierre sont de bons candidats. La glycine, le kiwi et la vigne, par contre, ont besoin de beaucoup de soleil. Vous aurez alors une plante grimpante qui vous apporte des fruits chaque année. Si vous voulez surtout une bonne quantité de belles fleurs, la clématite est un excellent choix. Vérifiez tout de même sur l’étiquette quand vous pouvez vous attendre à voir apparaître des fleurs, car il existe des espèces de clématites qui fleurissent au printemps et d’autres en été. Si vous êtes à la recherche d’une plante qui pousse rapidement, optez pour une gypsophile ou un houblon grimpant, deux espèces qui possèdent une force de croissance impressionnante et qui sont surtout à l’aise dans des jardins sauvages.

Planter
Ne plantez jamais une plante grimpante directement contre un mur ou une clôture, car le sol y est le plus souvent sec et peu fertile. Maintenez une distance de 30 cm. Ameublissez bien le sol et ajoutez du terreau à la terre qui se trouve sur place afin d’améliorer la structure du sol. Il est préférable d’installer le treillis ou autre système de support avant la plantation. Optez pour une solution robuste qui procure assez de soutien à la plante même en cas de forts vents.

Tailler
Les différentes espèces de plantes grimpantes exigent diverses techniques de tailles, mais en général, on peut dire la chose suivante : Essayez d’apporter la forme souhaitée le plus tôt possible et n’ayez pas peur de tailler radicalement une plante grimpante saine. Enlevez régulièrement le bois mort ou malade. Gardez les pousses qui poussent le plus près de la clôture ou du mur.

En savoir plus ?
N’hésitez pas à demander à nos conseillers en jardinage tout ce que vous aimeriez encore savoir sur les plantes grimpantes. Ils auront toujours un bon conseil ou un tuyau pratique à vous donner.

Partager le conseil jardinage

indiquer vos coordonnées pour partager ce conseil jardinage avec vos amis