Le bouturage

Le bouturage de plantes est l’une des formes possibles de multiplication végétative. On y a recours pour cultiver plus de plantes. Il existe différentes sortes de bouturage : le bouturage simple, le bouturage à talon, le bouturage à bois sec et le bouturage de feuille. Grâce aux conseils ci-dessous, vous pourrez aussi vous y mettre facilement.

Prélever une bouture
Le plus important est de prélever une bouture sur une plante saine, afin qu’elle se développe elle aussi en une plante saine. En général, la bouture est coupée sur une partie de la tige qui contient des yeux. Elle peut provenir du bout d’un rejet, de la partie médiane de la tige, ou encore d’une feuille. La longueur d’une bouture est d’environ cinq à dix centimètres. La forme de bouturage dépendra de l’espèce de plante ou d’arbuste. Pour récolter les boutures, utilisez un sécateur bien aiguisé. Coupez une bouture entre deux feuilles. Coupez en un seul geste la tige sous une feuille, un bourgeon de feuille ou une paire de feuilles. Il est important que la coupure soit lisse. Si la bouture saigne, ne l’utilisez pas avant que le saignement n’ait diminué. Et s’il y a encore de petites feuilles près du bourgeon de feuille, éliminez-les en coupant leurs tiges.

Sortes de boutures
Il existe différentes sortes de boutures. Pour la bouture simple, on utilise l’extrémité de la (ou des) tige(s). Cette technique se prête bien à la multiplication des plantes d’appartement telles que la lavande, la santoline, le buis, le dahlia, la sauge, le géranium, l’hortensia, le chrysanthème, le pétunia, etc.

Le bouturage à talon s’effectue en prélevant une partie d’une tige latérale avec une partie de la tige principale. La transition entre la tige latérale et la tige principale est marquée par le « talon ». Cette forme de bouturage peut s’utiliser, entre autres, pour la santoline, le laurier-rose, le chrysanthème, l’azalée et le rhododendron.

Dans la culture des arbres, le bouturage à bois sec se pratique fréquemment. La bouture de bois peut être prélevée lorsque les feuilles sont tombées. Pour un bouturage à bois sec, il faut utiliser la partie médiane d’une tige et couper aussi bien au-dessus qu’au-dessous d’un œil ou d’un bourgeon. Cette forme de bouturage convient notamment au groseillier, au framboisier, au forsythia, au rosier et au troène.

Enfin, la bouture de feuille est surtout utilisée dans la culture de fleurs. Parfois, on prélève une feuille avec une tige ou une partie de la feuille. La bouture de feuille est idéale, entre autres, pour la multiplication de bégonias ou de saintpaulias.

Boutures en septembre
Le mois de septembre est une bonne période pour le bouturage des plantes en cuves et des buis. Veillez à ce que les boutures soient prélevées avant l’arrivée de l’hiver.

En savoir plus ?
Souhaitez-vous en savoir plus sur la manière de faire des boutures, les différentes sortes de boutures ou le moment idéal bouturer ? Nos conseillers en jardinage se feront un plaisir de vous aider, ils sont toujours là pour vous avec de bons conseils et des tuyaux pratiques.

Partager le conseil jardinage

indiquer vos coordonnées pour partager ce conseil jardinage avec vos amis