Ficus

Le ficus est une plante robuste. Dans la nature, il peut atteindre les cinq cents ans. En appartement, les facteurs environnementaux sont très différents de ceux que le ficus rencontre à l’état sauvage. Durant la culture, les plantes y sont un peu préparées, mais il y a tout de même quelques astuces qui vous permettront d’apprécier davantage votre ficus.

Emplacement
Les ficus peuvent être placés aussi bien en un endroit clair qu’en un endroit plus ombragé. Veillez tout de même à ce que la plante ne soit pas en plein soleil durant les mois chauds de l’été. Lorsque vous avez trouvé un bon emplacement, il est préférable de ne plus déplacer la plante. Celle-ci dépenserait trop d’énergie à se réacclimater. Si le ficus a tendance à pousser trop dans une certaine direction, vous pouvez naturellement le tourner, de préférence en petites étapes.

Arrosage
Plus la plante est dans un endroit clair, plus elle aura besoin d’eau. L’arrosage doit donc être adapté à l’emplacement du ficus. Il est également important que les apports d’eau soient réguliers afin que la motte ne sèche jamais entièrement dans le pot. Durant la période de repos végétatif (en hiver), utilisez de l’eau tiède et arrosez moins que d’habitude. En été, le ficus apprécie une bonne douche sous forme d’averse. Après tout, c’est ce à quoi il aurait droit à l’état sauvage.

Nutriments
Pour que la plante reste forte et en bonne santé, il est recommandé d’ajouter toutes les deux semaines de l’engrais pour plantes d’appartement à l’eau d’arrosage. Là encore, il est important de faire les choses régulièrement !

Rempoter
Après un an, le ficus a absorbé tous les nutriments contenus dans son terreau. Il apprécie donc grandement un apport de terreau neuf chaque année. Le mieux est de déplacer la plante dans un plus grand pot. Le terreau destiné aux plantes d’appartement se prête bien au rempotage. Pour garantir un bon drainage, couvrez le fond du récipient de morceaux de poterie ou quelque chose qui y ressemble, avec le côté bombé vers le haut. Les plantes plus grandes (un mètre ou plus) n’ont besoin d’être rempotées que tous les deux ou trois ans.

Attention : le rempotage a pour effet d’accélérer fortement la croissance de la plante.

Courants d’air
Dans la nature, le ficus supporte bien le vent, mais à l’intérieur, il est peu friand des courants d’air. Pire encore, il ne les supporte vraiment pas. L’air froid, mais aussi l’air chaud, fait tomber les feuilles et affaiblit le feuillage plus récent. En peu de temps, le ficus montrera son mal.

Le ficus poursuit sa croissance à l’intérieur
Cela peut bien se voir aux jeunes feuilles, de couleur plus claire. Les plus vieilles feuilles se détachent de la plante. C’est un processus naturel qui s’observe en automne sur la plupart des arbres. Heureusement, le ficus fabrique constamment de nouvelles feuilles. Lorsque celles-ci sont lisses, elles doivent être dépoussiérées régulièrement. Cela peut se faire avec une éponge, une patte ou un bout d’ouate.

Saviez-vous que les ficus prenaient aussi soin de vous ? 
Des études scientifiques ont démontré que le ficus apporte une contribution positive à l’environnement. Il purifie l’air dans lequel nous habitons et travaillons. Le ficus peut donc offrir une solution pour parer au « sick building syndrom », qui apparaît lors de séjours prolongés dans un espace clos sans aération.

En savoir plus ?
N’hésitez pas à demander à nos conseillers en jardinage tout ce que vous aimeriez encore savoir sur les ficus. Ils auront toujours un bon conseil ou un tuyau pratique à vous donner.

Source : Ficus Forever

Partager le conseil jardinage

indiquer vos coordonnées pour partager ce conseil jardinage avec vos amis